Noms d’Erasme

Erasme signifie, en grec, « l’aimé ». L’auteur, parvenu à maturité, signe Desiderius Erasmus Roterodamus, « Désiré Aimé de Rotterdam ». Les deux prénoms, l’un en grec et l’autre en latin, sont presque synonymes. Ils seraient la traduction d’un original en néerlandais, langue maternelle de l’intéressé : certains auteurs pensent à « Geert », c’est-à-dire Gérard, comme son père. Pour autant, ce prénom a une tout autre signification.

 

Les plumes francophones désignent parfois l’auteur sous les prénoms de Désiré ou Didier. On distingue en français l’homme, Erasme, du programme européen qu’il patronne, Erasmus.

 

On sait que les humanistes de la Renaissance traduisaient aisément leur nom en latin ou en grec : tant par coquetterie que pour faciliter leur intégration dans des écrits, généralement rédigés en latin, langue « universelle ». Qu’il s’agisse ou non de simples transpositions d’un prénom original hérité du père, je trouve intéressant qu’un enfant illégitime ait pu être dit et se dire « aimé » et « désiré ».

 

La désignation « de Rotterdam » prit, elle, plus de temps pour se fixer. Par sa forme même, elle avoue un manque de patronyme légitime.

 
Retour           Sources

Publicités