Thomas More

Erasme l’appelle son « ami », son « frère », « la moitié de son âme ».

 

Erasme rencontre More alors que celui-ci n’est qu’un jeune avocat au barreau de Londres. Ils se rejoignent par leurs études, leurs idéaux et leur humour.

 

Ils correspondent tout au long de leur vie. Erasme dédie à More son « Eloge de la Folie » ; More confie à Erasme le soin de publier, à Louvain, la première édition de son « Utopie ».

 

Issu d’une famille bien en cour, marié et père, assez nanti, More est à bien des égards différent d’Erasme. Il accepte, lui, d’entrer en politique et c’est en tant que chancelier d’Angleterre qu’il prend parti contre le mouvement luthérien.

 

Condamné à mort par le revirement politique du roi Henri VIII, il sera décapité.

 

Erasme, atterré, ne lui survivra que de quelques mois.

 

Retour           Sources

Publicités